~etalab/logiciels-libres

ref: 6d4af55077f93fa4ccc924be3ac9173fe7fc7586 logiciels-libres/sill.md -rw-r--r-- 8.1 KiB
6d4af550Bastien Guerry gtt-ll-amdac.md: Add link to .csv 6 months ago

#title: Présentation du socle interministériel de logiciels libres toc: false

#Les critères d’entrée d’un logiciel dans le SILL

  1. Le code source du logiciel est publié sous licence libre.
  2. Le logiciel libre est significativement utilisé dans un organisme public.
  3. Il existe un agent public référent SILL pour ce logiciel.

#Comment ajouter un logiciel libre dans le SILL ?

Prérequis : pour qu’un logiciel entre dans le SILL, il faut qu’un agent public se porte volontaire pour en être le référent.

Pour proposer un nouveau logiciel dans le SILL, envoyez un mail à sill-mainteneurs@groupes.renater.fr en précisant :

  • de quel logiciel libre il s'agit ;
  • quel usage en est fait dans votre administration ;
  • le lien vers le code source et la licence ;
  • si vous acceptez d'en être le référent ;
  • quelle version minimale est recommandée.

Si vous êtes une entreprise et que votre logiciel libre est utilisé par une ou plusieurs administrations publiques, vous devrez d'abord trouver dans ces administrations un agent public volontaire pour être le référent du logiciel.

#Quels est le rôle du référent SILL ?

Le référent :

  1. atteste de l’usage d’un logiciel libre dans son administration ;
  2. collecte les informations pertinentes (de la version utilisée à des cas d’usage complets) sur le logiciel ;
  3. remonte ces informations aux mainteneurs du dépôt SILL géré par la DINUM - s’il peut, il met à jour ce dépôt directement ;
  4. participe une fois par an à l’une des réunions du groupe MIM pertinent (MIMO ou MIMDEVOPS) ;
  5. participe aux discussions entre mainteneurs sur la liste sill-mainteneurs ;
  6. cherche un référent pour le remplacer s’il vient à ne plus pouvoir être référent.

Le référent n’est pas :

  • un contact de support pour l’ensemble de l’administration ;
  • obligé de rester référent toute l’année ;
  • obligé de publier son identité au-delà du groupe des référents.

#Le référent SILL est-il un expert technique de la solution ?

Dans certains cas, le référent SILL est un expert technique du logiciel en question : cela signifie en gros qu'il est en mesure de l'installer (y compris pour les applications web), qu'il peut aider un autre agent public souhaitant l'installer et, en général, qu'il en connaît bien l'usage.

Le référent n'est pas obligatoire un expert technique : il peut aussi être un utilisateur averti ou un référent "fonctionnel", qui sait qui contacter dans son administration pour trouver de l'expertise technique.

#Qui peut être « référent SILL » ?

Tout agent public travaillant dans un organisme public de la fonction publique d'État ou hospitalière peut être référent d’un logiciel libre dont il connaît l’usage au sein de son administration.

#Vous souhaitez être référent ?

Pour cela, demandez à être inscrit sur la liste de discussion des référents en envoyant un mail à logiciels-libres@data.gouv.fr.

#Précisions sur les critères et les informations sur les logiciels

#Précisions sur les critères

  1. Le code source du logiciel doit être publié sous l'une des licences libres reconnues par la Free Software Foundation et l'Open Source Initiative. Il ne doit y avoir aucun délai de publication entre le code source et la version exécutable du logiciel. La licence ne doit contenir aucun ajout ou modification risquant d'en altérer le caractère libre. En cas de doute sur une licence, le groupe noyau qui coordonne l'ensemble du SILL est libre de refuser un logiciel.

  2. « Utilisé » veut dire que le logiciel est installé dans le système d'information ou sur des postes de travail des agents : les logiciels libres utilisés en Software as a Service par un prestataire ne sont pas éligibles à la recommandation dans le SILL, les prestataires ou éditeurs sont invités à les référencer dans le catalogue GouvTech. "Significativement" peut porter sur le fait que le logiciel est en production, qu'il est utilisé depuis longtemps, par de nombreux agents ou qu'il est critique pour l'organisme public porteur.

  3. Un agent public de la fonction publique d'État ou hospitalière pour ce logiciel libre, qui accepte d'être inscrit à la liste sill-mainteneurs@groupes.renater.fr.

  4. Plusieurs logiciels aux fonctionnalités similaires peuvent figurer dans le SILL (voir par exemple ces éditeurs de texte, ou ces systèmes de gestion de contenus) : les référents SILL travaillent à faire évoluer le SILL de façon à ce que ce catalogue aide à choisir entre ces solutions multiples.

#Autres informations optionnelles

D'autres informations sont accessibles aux référents SILL sans être affichées publiquement :

  • Le logiciel est mûr et actif : la longévité est constatée, il y a de bonnes garanties sur la pérennité et il existe une communauté dynamique ainsi qu’une feuille de route.

  • Le logiciel est performant, il a une bonne couverture fonctionnelle par rapport au besoin.

  • Pour les outils de bureautique, le logiciel est multiplateforme.

  • Si pertinent, le logiciel respecte des normes et des standards, notamment ceux du RGI et du RGAA.

  • Le logiciel propose des facilités d'exploitation : supervision, administration, configuration, sauvegarde, existence d'installeurs, d'outils de configuration et de déploiement.

  • Le logiciel est adapté aux besoins des organismes publics français : intégration dans les SI, traduction en français, besoins spécifiques aux grands comptes.

  • L’un des organismes publics utilisateur ayant un usage significatif du logiciel a publié des informations sur cet usage.

#Outils de construction du SILL

#Les groupes MIM qui construisent le SILL

Le préfixe MIM signifie « Mutualisation interministérielle ».

Le SILL est rédigé par deux groupes : le groupe MIMO qui se consacre aux outils de bureautique et le groupe MIMDEVOPS dédié aux outils de développement et de production.

Chaque groupe se réunit en présentiel et échange régulièrement par messagerie ; un groupe « noyau » assure la coordination de l'ensemble.

#Présentations partagées dans les groupes MIM

#[Archive] Les documents de construction du SILL 2020

Les documents de construction du SILL 2020 sont disponibles via l'espace de partage https://groupes.mim-libre.fr. Si vous êtes référent, vous pouvez obtenir un compte sur cet espace.

Une fois connecté sur cet espace, les documents de préparations sont accessibles ici :

#Licence du SILL et de ce dépôt

Le SILL est publié par les groupes de mutualisation interministérielle sous licence Ouverte 2.0.

Ce dépôt est publié sous licence Ouverte 2.0.