~etalab/communs.numerique.gouv.fr

208783159ce9fe2e761f009365e95e5f77c72259 — Bastien Guerry a month ago 5094dd8
ateliers/catala.md: Fix formatting
1 files changed, 6 insertions(+), 21 deletions(-)

M ateliers/catala.md
M ateliers/catala.md => ateliers/catala.md +6 -21
@@ 7,29 7,14 @@ tags: bluehats

*Interventions de Denis Merigoux.*

Un certain nombre d’administrations et d’entreprises maintiennent des
programmes informatiques afin de calculer des montants d’impôt,
allocations, cotisations, pensions, etc. à partir de données de leurs
usagers. Transformer les textes de loi qui régissent ces calculs en
code est une tâche très difficile, car elle requiert une double
expertise juridique et informatique. De plus, la complexité inhérente
des textes de loi et leur style de rédaction empêche activement la
constitution d’une base de code saine et maintenable.

En s’inspirant des travaux de Sarah Lawsky, professeure de droit
fiscal et titulaire d’un doctorat en logique, le langage dédié Catala
propose un nouveau processus de transformation de la loi en code, basé
sur la programmation littéraire et en binôme. Le compilateur de
Catala, basé sur une sémantique formelle du langage, permet également
l’intégration du code dans virtuellement n’importe quelle architecture
legacy grâce à la compilation.

Le projet est soutenu par une équipe interdisciplinaire comprenant
notamment Denis Merigoux, doctorant en informatique à l’Inria, et
Liane Huttner, doctorante en droit à Paris I.

- Le site web du langage : https://catala-lang.org
- Le dépôt des sources : https://github.com/CatalaLang/catala
- Un article accessible en français : https://hal.inria.fr/hal-03128248/document

<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;height:0;overflow:hidden;"> <iframe style="width:100%;height:100%;position:absolute;left:0px;top:0px;overflow:hidden" frameborder="0" type="text/html" src="https://www.dailymotion.com/embed/video/x8b0etp" width="100%" height="100%" allowfullscreen > </iframe> </div>

Un certain nombre d’administrations et d’entreprises maintiennent des programmes informatiques afin de calculer des montants d’impôt, allocations, cotisations, pensions, etc. à partir de données de leurs usagers. Transformer les textes de loi qui régissent ces calculs en code est une tâche très difficile, car elle requiert une double expertise juridique et informatique. De plus, la complexité inhérente des textes de loi et leur style de rédaction empêche activement la constitution d’une base de code saine et maintenable.

En s’inspirant des travaux de Sarah Lawsky, professeure de droit fiscal et titulaire d’un doctorat en logique, le langage dédié Catala propose un nouveau processus de transformation de la loi en code, basé sur la programmation littéraire et en binôme. Le compilateur de Catala, basé sur une sémantique formelle du langage, permet également l’intégration du code dans virtuellement n’importe quelle architecture legacy grâce à la compilation.

Le projet est soutenu par une équipe interdisciplinaire comprenant notamment Denis Merigoux, doctorant en informatique à l’Inria, et Liane Huttner, doctorante en droit à Paris I.