~antoinentl/t

209ee7cd33358c0e80cfc959a263f37e124b96e7 — antoinentl 3 months ago b04ebf7
fix: corrections après relecture de la version imprimée
M content/p/00/00-04.md => content/p/00/00-04.md +6 -5
@@ 11,7 11,7 @@ _build:

Le premier chapitre définit le livre depuis ses procédés de reproduction, actant la dimension technique à la fois comme constitutive de cet objet culturel — et de fait désormais industriel —, et trace _énonciatrice_.
Le livre porte ses conditions d'existence technique, cela se révèle également dans ses formes — multiples et interreliées aux intentions éditoriales — que nous étudions puis illustrons avec l'analyse du livre _Busy Doing Nothing_ de Rekka Bellum et Devine Lu Linvega.
Le livre est un artefact qui révèle un processus de fabrication, il permet d'identifier des façons de faire.
Le livre est un artefact qui expose un processus de fabrication, celui-ci permet d'identifier des façons de faire.
Ainsi il ne doit plus être considéré comme un résultat, mais comme le reflet des conditions de l'émergence du sens.
La description critique d'un livre de la maison d'édition les Ateliers de \[sens public\] constitue une étude d'un acte éditorial déployé en des formes et versions complémentaires.



@@ 22,21 22,22 @@ C'est un acte éditorial que cette maison d'édition réalise, constituant une f
Nous explicitons ce concept d'_éditorialisation_, en tant qu'il se constitue comme une réaction théorique à l'édition dans un environnement désormais numérique.
La seconde étude de cas est consacrée à nouveau aux Ateliers de \[sens public\], mais en étudiant cette fois le _Pressoir_, la chaîne d'édition conçue et développée pour fabriquer des livres et permettre leur diffusion dans l'espace numérique.

Dans le chapitre 3, nous prolongeons les analyses engagées sur l'édition et le numérique, d'une part en définissant le numérique et ses cultures, d'autre part en apportant une critique de l'_homothétisation_ qui découle d'une duplication du modèle épistémologique de l'imprimé _dans_ le numérique.
L'analyse d'Ekdosis, paquet LaTeX permettant un processus d'encodage d'éditions critiques, apporte une perspective de faire _avec_ le numérique.
Dans le chapitre 3, nous prolongeons les analyses engagées sur l'édition et le numérique, d'une part en définissant le numérique et ses cultures, d'autre part en apportant une critique de l'_homothétisation_ — qui découle d'une duplication du modèle épistémologique de l'imprimé _dans_ le numérique.
L'analyse d'Ekdosis, paquet LaTeX permettant un processus d'encodage d'éditions critiques de textes classiques, est une perspective de faire _avec_ le numérique.
Nous établissons ensuite une analyse du fondement de l'édition numérique au prisme des humanités numériques, principalement dans la relation qu'entretiennent les sciences humaines avec des pratiques d'édition et de publication.
Un tournant est opéré avec les humanités numériques, en tant que démarche critique, réflexive et outillée.
L'étude de cas dédiée au projet éditorial _Le Novendécaméron_ s'inscrit dans cette réflexion, en analysant les mécanismes mis en place pour éditer et publier de la littérature, aujourd'hui.

Les formats structurent et modélisent le sens, c'est l'objet du chapitre 4 qui analyse cette question dans l'activité d'édition.
Nous proposons un panorama des possibilités sémantiques dans des environnements contraints et néanmoins ouverts comme le format texte et les langages de balisage.
Le choix et l'usage des formats révèlent des modélisations spécifiques, comme l'atteste l'étude du langage de balisage léger Markdown et des convertisseurs qui l'accompagnent comme Pandoc.
Le choix et l'usage des formats correspondent à des modélisations spécifiques, comme l'atteste l'étude du langage de balisage léger Markdown et des convertisseurs qui l'accompagnent comme Pandoc.
De cette analyse découle le principe d'édition multi-formats à partir d'une source unique, ou _single source publishing_.
Il se révèle autant une pratique spécifique qu'une opportunité pour envisager des modes d'_édition sémantique_, comme une scénarisation du sens dans les méthodes de fabrication du texte en artefact.
Nous confrontons les principes de la publication multimodale basée sur une source unique en analysant le module d'export de formats de l'éditeur de texte _Stylo_ et des pratiques qui lui sont liées.

Le cinquième chapitre constitue une critique du logiciel, d'abord d'un point de vue général avec une exploration définitoire et historique, puis en observant en particulier son évolution et son usage dans des activités d'édition.
Nous présentons et analysons des initiatives éditoriales qui refusent le logiciel, qui pensent et construisent leurs propres dispositifs, leurs _fabriques_.
La maison d'édition C&F développe des pratiques éditoriales et typographiques autour du mouvement dit du _CSS print_, son étude révèle des choix constitutifs de l'acte éditorial.
La maison d'édition C&F développe des pratiques éditoriales et typographiques autour du mouvement dit du _CSS print_, son étude permet d'appréhender des choix constitutifs de l'acte éditorial.
Ces éléments nous conduisent à développer le concept de _fabrique_ avec les théories de Tim Ingold et de Vilèm Flusser, afin d'identifier et de nommer ce phénomène où les pratiques programmatiques sont imbriquées dans les manipulations du texte.
Ce phénomène de _fabrique d'édition_ est confronté à deux expérimentations que nous avons menées dans le cadre de cette thèse : un espace intermédiaire d'écriture et d'édition, et la fabrication de cette thèse.


M content/p/01/01-01.md => content/p/01/01-01.md +2 -2
@@ 101,7 101,7 @@ Ce sont justement les évolutions de cet objet technique qui doivent désormais 

Nous explorons ici le lien entre l'histoire du livre et la technique, l'évolution des modes de reproduction imprimée ayant directement influencé les conditions d'existence de la connaissance et de sa diffusion.
De l'impression typographique à l'impression à la demande, nous constatons que les procédés de production ont modifié le livre en tant qu'objet mais aussi en tant que concept.
La rapidité ou le coût nécessaires à l'aboutissement d'un document paginé et relié ont grandement évolué, permettant une diversité d'initiatives éditoriales tant industrielles qu'artisanales.
Le temps ou le coût nécessaires à l'aboutissement d'un document paginé et relié ont grandement évolué, permettant une diversité d'initiatives éditoriales tant industrielles qu'artisanales.

Qu'est-ce que nous entendons par _technique_, et plus particulièrement appliquée au livre ?
La technique correspond aux procédés nécessaires à la réalisation d'une activité spécifique, en l'occurrence ici l'édition ou la publication, activité que nous divisons en trois étapes : conception, fabrication et production.


@@ 211,7 211,7 @@ Ces deux ouvrages, pris ensemble, constituent une démarche qui illustre et qui 
En effet le choix des procédés techniques pour leur fabrication, leur production et leur diffusion ont une implication sur la réception de ces textes.
Étudier les contenus et les modes de production de _The Book_ et de _The Book: 101 Definitions_ est également une occasion de montrer comment deux artefacts éditoriaux peuvent dialoguer, voire se répondre, dans des espaces différents.

L'objectif de cette double entreprise critique et artistique est de donner des définitions _actuelles_ du livre avec une approche formelle et contemporaine, et un appui historique non négligeable sans être le centre de cette démarche.
L'objectif de cette double entreprise critique et artistique réalisée par Amaranth Borsuk est de donner des définitions _actuelles_ du livre avec une approche formelle et contemporaine, et avec un appui historique non négligeable — sans pour autant être le centre de cette démarche.
Les deux objets sont probablement le reflet du _profil_ d'Amaranth Borsuk, une universitaire qui est aussi une artiste, dont le travail porte sur l'imprimé autant que le numérique, et dont la recherche se mêle à la création.

{{< figure type="figure" src="the-book-01.jpg" legende="Photographie des pages 114 et 115 du livre _The Book_ d'Amaranth Borsuk" >}}

M content/p/05/05-04.md => content/p/05/05-04.md +5 -5
@@ 35,7 35,7 @@ Quelle est la nécessité ici de recourir à un quatrième terme, _fabrique_, po

Dans l'édition, les processus techniques de fabrication ou de production sont majoritairement nommés "chaînes" dès qu'il s'agit de sortir du paradigme bureautique.
En plus de ce que nous avons déjà établi{{< renvoi chapitre="2" section="5" >}}, nous pouvons convenir que le terme "chaîne" implique une déconstruction des étapes, permettant d'envisager des processus complexes pour des traitements éditoriaux avancés.
Il est souvent question de sémantique, qu'il s'agisse d'édition numérique multiformat ou d'édition critique numérique, l'implémentation se faisant par le biais de schémas XML, orchestrés à travers différents scénarios de conversion.
Il est souvent question de sémantique, qu'il s'agisse d'édition numérique multi-formats ou d'édition critique numérique, l'implémentation se faisant par le biais de schémas XML, orchestrés à travers différents scénarios de conversion.
Ainsi l'expression "chaîne d'édition" correspond majoritairement à l'utilisation d'un encodage au format XML auquel est appliquée une série de transformations pour aboutir à plusieurs formats de sortie.
Une source unique est utilisée tout au long du processus, le terme "chaîne" peut exprimer une certaine linéarité dans les étapes éditoriales — rédaction, édition (correction, composition, etc.), et diffusion — appliquées à cette source, et dont la modélisation est exprimée dans des gabarits aux formats divers.
Le projet Métopes, dans l'édition scientifique, illustre avec beaucoup de justesse ce principe : un modèle éditorial, résultat d'un important travail de structuration et de négociation (technique et institutionnelle), est appliqué sans pouvoir être remis en cause durant l'édition.


@@ 129,7 129,7 @@ Il faut ainsi considérer un processus qui se constitue par la pratique et par l
Tim Ingold fait référence à Gilles Deleuze et à Félix Guattari en ce qui concerne la relation à la matière et la remise en cause définitive du modèle hylémorphique.

{{< citation ref="ingold_faire_2017" page="107-108" >}}
Il est clair qu'il ne s'agit pas en l'occurrence d'imposer une forme à un matériau, mais plutôt de laisser émerger les formes — en comprenant ces dernières en un sens plus topologique que géométrique — qui se trouvent de manière latente dans les variations dé la matière elle-même, dans ses lignes d'énergie de tension et de compression.
Il est clair qu'il ne s'agit pas en l'occurrence d'imposer une forme à un matériau, mais plutôt de laisser émerger les formes — en comprenant ces dernières en un sens plus topologique que géométrique — qui se trouvent de manière latente dans les variations de la matière elle-même, dans ses lignes d'énergie de tension et de compression.
{{< /citation >}}

Si plusieurs centaines de millénaires nous séparent du Paléolithique, et qu'une comparaison entre la fabrication d'un biface et celle d'un livre est quelque peu incongrue, nous pouvons nous inspirer de la méthode de Tim Ingold pour observer quelques éléments pertinents.


@@ 163,7 163,7 @@ Toute approche anthropologique — mais aussi historique — devrait se consacre
Vilèm Flusser parle plus précisément des outils du quotidien, comme le biface de Tim Ingold.
Tout ce qui définit l'être humain (les relations sociales élaborées, le langage, l'écriture, etc.) peut être étudié sous l'angle de la fabrique.
Étudier les fabriques, quels que soient les domaines ou les âges, c'est étudier l'humain.
Vilèm Flusser liste ainsi les principales évolutions de ces fabriques — façonnant aussi l'être humain — à travers quatre périodes successives, aussi appelés "replis" tels qu'analysées par Yves Citton {{< cite "citton_singularite_2019" "172-173" >}}.
Vilèm Flusser liste ainsi les principales évolutions de ces fabriques — façonnant aussi l'être humain — à travers quatre périodes successives, aussi appelées "replis" tels qu'analysées par Yves Citton {{< cite "citton_singularite_2019" "172-173" >}}.

{{< citation ref="flusser_shape_1999" page="44-45" lang="en" >}}
Factories are places in which new kinds of human beings are always being produced: first the hand-man, then the tool-man, then the machine-man, and finally the robot-man. To repeat: This is the story of humankind.


@@ 245,7 245,7 @@ Il ne s'agit pas de deux calques qui se superposent mais d'un entremêlement de 
La forme de l'artefact éditorial est façonné par le processus technique, et ce dernier est mis en place en fonction du projet d'édition.
{{< /definition >}}

D'une part les recherches de Tim Ingold sur le biface (parmi d'autres objets étudiés) introduisent la prise en compte de ce "tourbillon" à l'œuvre dans tout acte de fabrication.
Les recherches de Tim Ingold sur le biface (parmi d'autres objets étudiés) introduisent la prise en compte d'un "tourbillon" à l'œuvre dans tout acte de fabrication.
L'acte de fabrication est la condition d'une conception, une conception ne peut être telle que par un acte de fabrication.
Vilèm Flusser abonde dans cette idée, apportant une nouvelle définition de la fabrique qui balise l'histoire humaine.
L'émergence du numérique peut être l'occasion de s'extraire de l'aliénation induite par les machines, à condition d'adopter une posture d'apprentissage et de créativité, voir de détournement.


@@ 334,7 334,7 @@ L’édition peut être comprise comme un processus de médiation qui permet à 
{{</* /citation */>}}
{{< /code >}}

{{< code type="code" legende="Modélisation du _shortcode_ `citation` utilisé dans la figure précédent, pour deux formats de sortie" >}}
{{< code type="code" legende="Modélisation du _shortcode_ `citation` utilisé dans la figure précédente, pour deux formats de sortie" >}}
# shortcode citation.html pour la version HTML
<figure>
  <blockquote {{ with .Get "lang" }}lang="{{ . }}">

M content/p/05/05-05.md => content/p/05/05-05.md +1 -1
@@ 21,7 21,7 @@ Enfin, nous détaillons plusieurs réflexions critiques déclenchées par ces de

Avant de présenter les deux objets numériques qui constituent cette étude de cas, nous revenons sur les éléments de la _fabrique_ qui peuvent être implémentés de diverses manières.
Quels sont les ingrédients de cette _fabrique d'édition_ ?
Tout en conservant un degré d'ouverture pour le concept de _fabrique_ et le phénomène de _fabrique d'édition_, voici les principes abordés dans la section précédente en lien avec les études de cas des différents chapitres : artefact, multiformat, multimodalité et éditorialisation sont des résultats ou des fonctionnements attendus ; pour les atteindre plusieurs moyens sont possibles, comme les concepts de gabarits, de versionnement, de _single source publishing_ ou de modélisation éditoriale.
Tout en conservant un degré d'ouverture pour le concept de _fabrique_ et le phénomène de _fabrique d'édition_, voici les principes abordés dans la section précédente en lien avec les études de cas des différents chapitres : artefact, multi-formats, multimodalité et éditorialisation sont des résultats ou des fonctionnements attendus ; pour les atteindre plusieurs moyens sont possibles, comme les concepts de gabarits, de versionnement, de _single source publishing_ ou de modélisation éditoriale.
Cette double étude de cas est donc aussi un prétexte pour revenir sur ces différents éléments, avec, en creux, ce double phénomène d'édition d'un texte et de construction d'un processus qui permet de produire et de diffuser du sens.



M content/p/05/_index.md => content/p/05/_index.md +1 -1
@@ 29,5 29,5 @@ Pour les expliciter nous observons deux moments de l'histoire de l'informatique 
Pourquoi vouloir se débarrasser du logiciel qui semble pourtant faciliter le travail éditorial ?
C'est l'objet de l'étude de cas sur C&F Éditions, où des livres sont fabriqués sans logiciels.
Nous définissons enfin le concept de _fabrique_ et le phénomène de _fabrique d'édition_, en analysant les approches théoriques de Tim Ingold et de Vilèm Flusser, et en puisant dans les précédents chapitres.
Pour expliquer ce double mouvement où des processus d'édition sont créés en même temps que des textes sont édités, nous réalisons une double étude de cas autour d'une _fabrique d'édition_ multiformat et d'une autre multimodale, les deux étant des expérimentations réalisées dans le cadre de cette thèse.
Pour expliquer ce double mouvement où des processus d'édition sont créés en même temps que des textes sont édités, nous réalisons une double étude de cas autour d'une _fabrique d'édition_ multi-formats et d'une autre multimodale, les deux étant des expérimentations réalisées dans le cadre de cette thèse.